Navigation – Plan du site
Mines et métallurgies anciennes du plomb dans leurs environnements Apports des méthodes contribuant à leur étude.

Hommage

Danielle Santallier (1940-2009)
Eric Thirault, Annabelle Milleville, Alain Argant, Jacqueline Argant et Évelyne Debard
p. 309-314

Notes de la rédaction

Danielle Santallier a été une fidèle adhérente du GMPCA pendant de nombreuses années, et a fait partie des générations qui ont créé notre discipline. Sa disparition laissera un grand vide dans les rangs, déjà clairsemés, des spécialistes de la pétrographie.

Texte intégral

1Aujourd’hui que les sciences de la Terre sont devenues des compagnes fidèles de l’archéologie, il est bon de saluer la mémoire des aînés qui ont œuvré pour le dialogue entre les disciplines. Danielle Santallier a été, durant vingt ans, une artisane modeste mais marquante de la pétrographie appliquée à la Préhistoire.

2Le parcours scientifique de D. Santallier débute dans son Limousin natal, où, comme nombre d’étudiants de sa génération, elle finance ses études grâce aux vacations du Bureau des Recherches Géologiques et Minières, destinées aux levés nécessaires à l’établissement de la carte géologique nationale. Elle acquiert, sur ce terrain, une solide formation en pétrographie dont elle ne se départira jamais. Elle en tire le matériau de sa thèse de 3e Cycle, soutenue en 1964 à Paris, qui porte sur le Paléozoïque de la région de Cholet (Santallier, 1964). Elle devient spécialiste de la pétrographie des roches magmatiques et métamorphiques ainsi que du métamorphisme paléozoïque, et publie, seule ou en collaboration, de nombreux articles sur le sujet, d’abord sur le Limousin (entre 1973 et 1994), puis, de manière ponctuelle, sur différents massifs anciens d’Europe (Alpes, Suède, Pologne, entre 1980 et 1994). De 1979 à 1983, elle est co-auteur de quatre feuilles de la carte géologique du BRGM au 1/50000, en région Limousin. En 1981, D. Santallier soutient sa thèse d’État, toujours sur le métamorphisme du Limousin (Santallier, 1981). Après avoir été, de 1963 à 1968, technicienne au laboratoire de Géochimie des roches à l’Université de Paris-Jussieu, avec Jacques Nougier et Jean-Claude Miskovsky, puis Assistante à l’université de Limoges, D. Santallier est recrutée comme Maître de Conférence en Géologie à l’université Claude-Bernard de Lyon, où elle enseignera jusqu’à sa retraite (1er février 1983-1er novembre 2002).

3Une seconde activité scientifique débute alors pour D. Santallier, qui consacre une part croissante de son temps de recherche à la détermination pétrographique d’artefacts archéologiques; elle s’intéresse tout d’abord aux « haches polies » néolithiques du Limousin, en collaboration avec un archéologue et ami, Dominique Vuaillat. Un premier article sur le sujet fait appel aux méthodes classiques de détermination par des lames minces prélevées sur les objets (Santallier et al., 1986). Mais, en 1995, une étude géochimique est publiée, qui remet en question les schémas admis auparavant sur les diffusions de matériaux bretons (métadolérite de Plussulien) au sud de la Loire (Vuaillat et al., 1995). Au-delà des débats qui eurent lieu alors, il faut rappeler que ces approches des roches métamorphiques n’étaient pas nouvelles : le préhistorien Pierre-Roland Giot avait, dès les années 1950, noué une collaboration étroite avec le géologue J. Cogné pour l’étude des « haches polies » bretonnes, selon une démarche mise au point en Grande-Bretagne avant-guerre. D. Santallier et Vuaillat D. reprennent précisément cette méthode et l’appliquent dans une région encore non documentée. Un troisième article clôture ce champ d’étude (Vuaillat et al., 2006).

4Le déménagement de D. Santallier dans la Région Rhône-Alpes lui ouvre de nouvelles perspectives. Elle rencontre des préhistoriens, surtout des néolithiciens; la présence de collègues de l’université Lyon I travaillant avec des archéologues (dans le cadre de l’Association de Recherche Paléoécologique en Archéologie) lui permet de s’insérer dans les recherches régionales. Enfin, la présence du laboratoire de Diffractométrie E. Longchambon, implanté sur le campus de Lyon I, ouvre de nouvelles voies d’analyses de mobilier, sur poudre ou sur objet entier. Ces trois facteurs catalysent un travail à mi-chemin entre la prestation de service, la recherche scientifique et la formation de jeunes chercheurs archéologues. En effet, D. Santallier ne cherche pas à faire de l’interdisciplinarité (le concept de géoarchéologie lui est étranger), mais à réunir des compétences distinctes dans un but commun (travail en équipe pluridisciplinaire). Pour ce faire, il convient que chacun soit assez informé des techniques, méthodes et limites des approches des autres collègues pour établir un projet et un protocole communs, et comprendre les autres « spécialistes ». Les auteurs de ces lignes peuvent témoigner du temps nécessaire à la mise en place de ce « langage commun »…

5D. Santallier développe donc des collaborations sur les lames de hache polies, dans la lignée de ses travaux limousins : d’abord en Rhône-Alpes où elle renouvelle complètement les maigres connaissances antérieures et démontre l’ampleur des diffusions de roches alpines (éclogites, jadéitites et roches proches; programme CIRCALP 1996-1998 : Thirault et al., 1999), mais aussi en Auvergne, Aveyron, Charente-Maritime. Le champ d’investigation s’étend à la parure, en Rhône-Alpes mais aussi en Syrie (Santallier et al., 1997), au matériel de mouture (Santallier et al., 2002) et aux galets du Magdalénien (Rocher de la Caille au Saut du Perron, dans la Loire : de Beaune et Santallier, 2003), sans parler des nombreux projets non réalisés. Des articles méthodologiques sont issus de cette pratique analytique (Santallier et al., 1998; Santallier, 2003). Chemin faisant, D. Santallier réalise quelques incursions sur la caractérisation des obsidiennes (expérimentation de la méthode de micro-spectroscopie Raman, Milleville et al., 2003) et sur l’équitation à l’Âge du Bronze… (avant des accidents sévères, D. Santallier était elle-même une remarquable cavalière). Durant ce temps, l’enseignante co-encadre tour à tour deux thèses qui marquent le renouvellement des études sur le mobilier lithique néolithique dans le domaine alpin : l’une sur les lames de hache (Thirault, 2001), l’autre sur le matériel de mouture (Milleville, 2007). Les sus-nommés se souviennent avec émotion des longues heures passées en abruptes discussions destinées à « régler le pifomètre » (selon son expression), appareil de mesure indispensable à tout bon praticien, en plus d’une solide connaissance de sa discipline.

6L’engagement de D. Santallier dans ce travail pluridisciplinaire se formalise également en 1994, lorsqu’elle s’engage aux cotés de Jacqueline et Alain Argant – entre autres – à l’ARPA, où elle prend tout naturellement la direction de la branche pétrographie. Elle assure les fonctions de Vice-Présidente pendant de nombreuses années et même celle de Présidente en 2002, avec l’énergie communicative et la détermination qui la caractérisent.

7À son départ en retraite en 2002, D. Santallier ne reste pas inactive. De retour dans son cher Limousin, elle développe de nouvelles collaborations avec les archéologues régionaux (étude des matériaux de construction des thermes antiques de Chassenon en Charente), s’intéresse à la météorite de Rochechouard en Vendée, écrit le chapitre sur le Limousin de l’ouvrage « Terroirs et Maisons de France » dirigé par C. Pomerol, donne des conférences sur la géologie… Soucieuse de la pérennité de ses échantillons scientifiques, elle signe le 5 novembre 2008 avec le Musée Municipal de Minéralogie et de Pétrographie d’Ambazac (Haute-Vienne) une convention de dépôt de sa collection de lames minces.

8Atteinte par la maladie, D. Santallier décède le 9 juin 2009 après quelques mois de lutte. Elle est inhumée à Dournazac avec sa musette et son marteau, insignes du vrai géologue de terrain.

9Tout ceux qui ont travaillé avec Danielle Santallier ont été marqués par son fort caractère. Elle était de la vieille école, où les connaissances s’acquièrent par le bas : point de géologie sans pétrographie, donc sans diagnose précise, argumentée. Les étudiants ont pâti d’une telle rigueur, mais l’apprentissage, bien que rude, rendait tenace… Une fois la confiance acquise, le sérieux démontré et le pifomètre réglé, on pouvait travailler efficacement, mais aussi blaguer et trinquer, car D. Santallier était une bonne vivante et ses compétences culinaires restent dans le cœur de ses collègues et amis. Elle était cultivée mais, en matière de jardinage, préférait la collecte à la culture. Mésolithique plutôt que Néolithique… Puissent son souvenir et ses écrits demeurer un exemple de rigueur et de compétence, sans lesquels il n’est pas de bonne démarche scientifique.

Bibliographie

10Bibliographie et références disponibles sur le site Internet de l’ARPA : [http://arpanet.pagesperso-orange.fr/​BiblioDanielleSantallier.html]

Publications en géologie

111. Santallier, D., 1964. Étude pétrographique des laves paléozoïques et des roches granitiques de la région de Cholet (Maine et Loire). Thèse 3e cycle, Paris, 117 p. ronéo.

122. Berthou, P.-Y., Santallier, D., 1972. Étude de quelques formations éruptives intrusives dans le Cénomanien des cartes au 1/50 000 des environs de Lisbonne (Portugal). Communicaçoes dos Servicos Geologicos de Portugal, LVI, p. 55-71.

133. Santallier, D., 1973. Le métamorphisme général dans les rhyolites de Cholet (Maine et Loire). 1re RST, Paris, Résumé : 376.

144. Santallier, D., Grolier, J., Guillot, P.-L., Lacour, A., 1974. Données préliminaires sur les éclogites et amphibolites dérivées du nord de la feuille Tulle. 2e RST, Pont-à-Mousson, Résumé, p. 340.

155. Santallier, D., 1975. Les intercalaires basiques dans les gneiss de la partie nord de la feuille de Tulle à 1/50000. Bulletin du BRGM I, 4, p. 221-233.

166. Santallier, D., 1975. Un massif basique complexe en Bas-Limousin : la « diorite » de Pompadour. 3e RST, Montpellier, Résumé, p. 334.

177. Floc’h, J.-P., Guillot, P.-L., Santallier, D., 1975. Présentation d’une carte structurale du Bas-Limousin. 3e RST, Montpellier, Résumé, p. 151.

188. Santallier, D., 1976. Quelques minéraux des éclogites et amphibolites dérivées en Bas-Limousin. Étude chimique préliminaire. Bulletin du BRGM I, 3, p. 153-186.

199. Santallier, D., 1976. Métamorphisme polyphasé en Bas-Limousin : les phases précoces. C.R. Acad. Sci. Paris, D, 7, p. 737-740.

2010. Floc’h, J.-P., Santallier, D., Grolier, J., Guillot, P.-L., 1977. Données récentes sur la géologie du Bas-Limousin. In Actes 102e congrès Soc. Savantes, II, p. 147-158.

2111. Santallier, D., Floc’h, J.-P., Guillot, P.-L., 1977. Le métamorphisme dévonien en Bas-Limousin. 5e RST, Rennes, Résumé, p. 422.

2212. Autran, A., Floc’h, J.-P., Grolier, J., Guillot, P.-L., Prost, A., Santallier, D., 1977. Essai de corrélations stratigraphiques dans le socle de l’Ouest Massif Central. Évolution tectonique et métamorphique. 5e RST, Rennes, Résumé, p. 29.

2313. Santallier, D., Floc’h, J.-P., Guillot, P.-L., 1978. Quelques aspects du métamorphisme dévonien en Bas-Limousin (Massif Central, France). Bull. Soc. fr. Minéral. Cristallogr., 101, p. 77-88.

2414. Santallier, D., 1978. Un cas peu fréquent de rétromorphose du disthène primaire dans une éclogite amphibolitisée du Bas-Limousin. C.R. Acad. Sci. Paris, D, 286, p. 819-820.

2515. Santallier, D., Guillot, P.-L., 1978. Les amphiboles dans l’histoire métamorphique de la série du Bas-Limousin. 6e RST, Orsay, Résumé, p. 358.

2616. Santallier, D., Floc’h, J.-P., 1978. Les roches métamorphiques basiques et ultrabasiques de la feuille de Thiviers à 1/50000. Bulletin du BRGM, I, 2, p. 125-147.

2717. Santallier, D., Floc’h, J.-P., 1979. Les éclogites de la Faurie, Bas-Limousin (feuille d’Uzerche à 1/50000). Bulletin du BRGM, I, 2, p. 109-119.

2818. Guillot, P.-L., Tegyey, M., Alsac, C., Floc’h, J.-P., Grolier, J., Santallier, D., 1979. Apport de la géochimie – Majeurs – à la reconstitution anté-métamorphe de la série du Bas-Limousin (Massif Central, france). In Ahrens (ed.). Origin and Distribution of the elements. Pergamon Press, p. 493-504.

2919. Guillot, P.L., Floc’h, J.-P., Santallier, D., Recoing, M., 1979. Feuille de Saint-Yrieix-la-Perche à 1/50000. Carte et notice explicative. Ed. BRGM, Orléans.

3020. Grolier, J., Guillot, P.-L., Santallier, D., Peiffer, M.-T., Feys, R., Raynal, J.-P., Recoing, M., Renaud, L.-C., Risler, J.-J., 1979. Feuille de Tulle à 1/50000. Carte et notice explicative. Ed. BRGM, Orléans.

3121. Kornprobst, J., Bard, J.-P., Briand, B., Cantagrel, J.-M., Guitard, G., Kienast ,J.R., Lasnier, B., Le Corre, C., Santallier, D., 1980. Le métamorphisme en France. In 26e CGI, Paris, colloque C 7 Géologie de la France, p. 161-189.

3222. Santallier, D., 1981. Les roches basiques dans la série métamorphique du Bas-Limousin, Massif Central (France). Thèse d’État, Université d’Orléans, 2 vol., 329 p.

3323. Santallier, D., 1982. Les éclogites du Bas-Limousin, Massif Central français. In First International Eclogite Conference. Clermont-Ferrand. Résumé In Terra Cognita, 2, 3, p. 313.

3424. Santallier, D., 1983. Main metamorphic features of the Paleozoic Orogen in France. In P. Schenk (ed.). Regional trends in the Geology of the Appalachian-Caledonian-Hercynian-Mauritanide Orogen.D. Reidel Publishing Company, Pays-Bas, p. 263-274.

3525. Santallier, D., 1983. Les éclogites du Bas-Limousin, Massif Central français. Comportement des clinopyroxènes et des plagioclases antérieurement à l’amphibolitisation. Bull. Soc. fr. Minéral. Cristallogr., 106, 6, p. 691-707.

3626. Cabanis, B., Guillot, P.-L., Santallier, D., Jaffrezic, H., Meyer, G., Treuil, 1983. Apport des éléments-traces à l’étude géochimique des métabasites du Bas-Limousin. Bull. Soc. géol. Fr., (7), XXV, 4, p. 563-574.

3727. Sagon, J.-P., Chaker, M., Quintin, M., de Wulf, P., Floc’h, J.-P., Maléchaux, L., Santallier, D., sans date. Géochimie de l’or dans le Briovérien du Massif Armoricain et dans le Limousin. Développement d’une méthode sensible pour le dosage de l’or par fluorescence X. In Colloque A.T.P. Géochimie-Métallogénie, Bonas, mai-juin 1983, p. 355-360.

3828. Floc’h, J.-P., Santallier, D., Dutreuil, J.-P., Peiffer, M.-T., Amblard, J.-L., Capdeville, J.-P., Lougnon, J., Recoing, M., 1983. Feuille de Confolens à 1/50000. Carte et notice. BRGM, Ed., Orléans.

3929. Floc’h, J.-P., Santallier, D., Henry, B., 1984. La série limousine : réflexion axée sur une synthèse géologique régionale et son utilisation pour la prospection de l’or. Chron. Rech. Min., 474, p. 5-10.

4030. Bouchardon, J.-L., Briand, B., Chenevoy, M., Floc’h, J.-P., Piboule, M., Santallier, D., 1984. Caractérisation lithofaciologique des unités tectoniques méso- et catazonales du Limousin : Conséquences générales. 10e RST, Bordeaux, Résumé, p. 77.

4131.Maillet, N., Piboule, M., Santallier, D., 1984. Diversité d’origine des ultrabasites dans la série métamorphique du Limousin. In Colloque Géologie Profonde 1 (1983-1984). Thème 3 (Chevauchements varisques – Limousin). Doc. BRGM, 81-3, p. 1-24.

4232. Santallier, D., Floc’h, J.-P., Bambier, A., Constant, J.E., Guillot, P.L., 1984. Feuille d’Uzerche à 1 / 50000. Carte et notice explicative. Ed. BRGM, Orléans.

4333. Rolet, J., Santallier, D., 1985. Periatlantic plate tectonic model for the French Caledonian and Variscan Orogen. Résumé Terra Cognita, 5, p. 2-3.

4434. Maillet, N.G., Egal, E., Santallier, D., Piboule, M., Cabanis, B., 1985. Shall we distinguish ultrabasites and ultrabasites in the western French Massif Central? Résumé Terra Cognita, 5, 2-3, p. 182-183.

4535. Sagon, J.-P., Chaker, M., Dewulf, P., Floc’h, J.-P., Maléchaux, L., Quintin, M., Santallier, D., 1985. L’or alluvionnaire du Massif Armoricain et du Limousin (France) : sources et processus de concentration. Chron. Rech. Min., 479, p. 35-50.

4636. Santallier, D., 1985. Mg-rich Staurolite in a retrogressed eclogite in Limousin (France). Résumé Terra Cognita, 5, 4, p. 428-429.

4737. Lardeaux, J.-M., Santallier, D., 1985. Thermal evolution of Eclogites in western Alps and French Paleozoic domains : a Comparison. Résumé Terra Cognita, 5, 4, p. 423.

4838. Santallier, D., 1985. Preliminary data concerning some newly discovered Swedish Eclogites. Résumé Terra Cognita, 5, 4, p. 424-425.

4939. Egal, E., Santallier, D., Maillet, N., Piboule, M., 1985. Évolution métamorphique des lherzolites mantelliques et des cumulats basiques et ultrabasiques en Limousin. Rapport Géologie Profonde 2. Thème 3 (Chevauchements varisques – Limousin). Doc. BRGM, 95-3, p. 7-34.

5040. Maillet, N., Piboule, M., Santallier, D., 1986. Histoire métamorphique précoce en Limousin. Implications. 11e RST, Clermont-Ferrand, Résumé, p. 119.

5141. Bouchardon, J.-L., Briand, B., Gay, M., Piboule, M., Santallier, D., 1987. Eclogites in the French Paleozoic Orogen. Résumé Terra Cognita, 7, 2-3, p. 175-176.

5242. Santallier, D., 1988. Mineralogy and crystallization of the Seve eclogites in the Vuoggatjalme area, Swedish Caledonides of Norrbotten, Geologiska Föreningens i Stockholm Förhandlingar, 110, 2, p. 89-98.

5343. Santallier, D., Briand, B., Ménot, R.-P., Piboule, M., 1988. Les complexes leptynoamphiboliques (C.L.A.): revue critique et suggestions pour un meilleur emploi de ce terme. Bull. Soc. géol. Fr. (8), IV, p. 3-12.

5444. Santallier, D., Quenardel, J.-M., Piboule, M., Lerouge, G., Floc’h, J.-P., Dardel, J., Bouchardon, J.-L., 1988. La cartographie détaillée, base de toute synthèse géologique (ouest Massif Central). 12e RST, Lille, Résumé, p. 120.

5545. Goffette, O., Santallier, D., Piboule, M., André, L., Meilliez, F., 1988. Nouvelles données sur les tholéiites siluriennes de l’Ardenne. 12e RST, Lille, Résumé, p. 67.

5646. Robinson, P., Tracy, R. J, Santallier, D., Andreasson, P. G., Gil Ibarguchi, J. I., 1988. Scandian-Acadian-Caledonian sensu strictu metamorphism in the age range 430-360 Ma. In A. L. Harris and D. J. Fettes (eds.). The Caledonian-Appalachian Orogen, Geol. Soc. Sp. Publ., 38, p. 453-467.

5747. Quenardel, J.-M., Brochwicz-Lewinski, W., Chorowska, M., Cymerman, Z., Grocholski, A., Kossowska, I., Piqué, A., Ploquin, A., Santallier, D., Sylwestrzak, H., Szalamacha, M., Szalamacha, J., Wojciechowska, I., 1988. The Polish Sudetes : a mosaic of Variscan Terranes. Trabajos de Geologia, Univ. de Oviedo, 17, p. 139-144.

5848. Ledru, P., Lardeaux, J.-M., Santallier, D., Autran, A., Quenardel, J.-M., Floc’h, J.-P., Lerouge, G., Maillet, N., Marchand, J., Ploquin, A., 1989. Où sont les nappes dans le Massif Central français? Bull. Soc. géol. Fr. (8), V, 3, p. 605-618.

5949. Santallier, D., Floc’h, J.-P., 1989. Tectonique tangentielle et décrochements ductiles dévonocarbonifères superposés dans la région de Bellac (nord-ouest du Massif Central français). C.R. Acad. Sci. Paris, 309, II, p. 1419-1424.

6050. Bouchardon, J.-L., Santallier, D., Briand, B., Ménot, R.-P., Piboule, M., 1989. Eclogites in the French Paleozoic Orogen : geodynamic significance. Tectonophysics, 169, 4, p. 317-332.

6151. Floc’h, J.-P., Quenardel, J.-M., Rolin, P., Santallier, D., 1989. Une « géotraverse » dans le Massif Central occidental (France). Première partie : les unités lithostructurales. Notes et Mém. Serv. géol. Maroc, 335, p. 369-377.

6252. Briand, B., Piboule, M., Santallier, D., Bouchardon, J.-L., 1991. Geochemistry and tectonic implications of two Ordovician bimodal Complexes, southern French Massif Central. J. Geol. Soc. London, 148, 6, p. 959-971.

6353. Quenardel, J.-M., Santallier, D., Burg, J.-P., Bril, H., Cathelineau, M., Marignac, C., 1991. Le Massif Central. In A. Piqué (ed.). Les massifs anciens de France, Sciences Géologiques, 1-2, p. 105-206.

6454. Couturier, M., Monchoux, P., Santallier, D., 1992. Les péridotites de la Bessenoits (Aveyron) : des tectonites mantelliques dans un complexe leptyno-amphibolique. 14e RST, Toulouse, Résumé, p. 45.

6555. Ouali, H., Briand, B., Santallier, D., Bouchardon, J.-L., Piboule, M., 1992. Les métabasites du Massif Central français : implications géodynamiques. 14e RST, Toulouse, Résumé, p. 119.

6656. Briand, B., Bouchardon, J.-L., Santallier, D., Piboule, M., Ouali, H., Capiez, P., 1992. Affinité alcaline des métabasites des séries périphériques du domaine granito-migmatitique du Velay. Géologie de la France, 2, p. 9-15.

6757. Potdevin, J.-L., Goffette, O., Santallier, D., 1994. Les différences minéralogiques, chimiques et texturales entre coeur et bordure du filon de diabase de la Grande Commune (massif de Rocroi, Ardenne) : des marqueurs d’un épisode d’infiltration par un fluide à CO et H O lors d’un métamorphisme varisque synschisteux en faciès schistes verts. Bull. Soc. géol. Fr., 165, 3, p. 249-260.

6858. Santallier, D., Lardeaux, J.-M., Marchand, J., Marignac, C., 1994. Metamorphic evolution of the French Massif Central. In J. D. Keppie, J. Chantraine, J. Rolet, Santallier D. et A. Piqué (eds.). Pre-Mesozoic Geology in France and Related Areas. Springer Verlag, Berlin, p. 324-340.

6959. Ledru, P., Autran, A., Santallier, D., 1994. Lithostratigraphy of Variscan Terranes in the French Massif Central: A basis for paleogeographical reconstruction. In J. D. Keppie, J. Chantraine, J. Rolet, Santallier D. et A. Piqué (eds.). Pre-Mesozoic Geology in France and Related Areas, Springer Verlag, Berlin, p. 276-288.

7060. Santallier, D., 1994. Introduction to part III: The Massif Central. In J. D. Keppie, J. Chantraine, J. Rolet, Santallier D. et A. Piqué (eds.). Pre-Mesozoic Geology in France and Related Areas, Springer Verlag, Berlin, p. 267-275.

7161. Ploquin, A., Briand, B., Dubuisson, G., Girardeau, J., Mercier, J.C., Ohnenstetter, M., Santallier, D., Stussi, J.-M., 1994. Igneous activity. Caledono-Hercynian Magmatism in the French Massif Central. In J. D. Keppie, J. Chantraine, J. Rolet, Santallier D. et A. Piqué (eds.). Pre-Mesozoic Geology in France and Related Areas, Springer Verlag, Berlin, p. 341-378.

7262. Piqué, A., Bogdanoff, S., Quenardel, J.-M., Rolet, J., Santallier, D., 1994. The French Paleozoic Terranes. In J. D. Keppie, J. Chantraine, J. Rolet, Santallier D. et A. Piqué (eds.). Pre-Mesozoic Geology in France and Related Areas, Springer Verlag, Berlin, p. 483-500.

7363. Couturier, M., Monchoux, P., Santallier, D., 1994. Les méta-péridotites de la Bessenoits (Massif Central français). Nature et signification géodynamique. Géologie de la France, 3, p. 53-70.

Publication en archéométrie

741. Santallier, D., 1985. Le matériel utilisé pour la confection des outils en roche dure. Documents d’Archéologie creusoise, 1, p. 59-60.

752. Santallier, D., Tardiveau, D., Vuaillat, D., 1986. Les haches polies en roches dures du Limousin. Premières reflexions sur la base de leur étude pétrographique. Rev. Arch. Centre France, 25, 1, p. 7-20.

763. Fillion, J.-P., Santallier, D., 1993. Étude du matériel néolithique dans la région de Bellegarde (Ain, France). 1re partie : Étude pétrographique détaillée de 4 haches polies en « roche verte ». Le Bugey, 80, p. 3-26.

774. Vuaillat, D., Santallier, D., Ploquin, A., Briand, B., Floc’h, J.-P., 1994. Les haches néolithiques en méta-dolérites épizonales du Limousin : recherche de leur origine. Implications géodynamiques. 15e RST, Nancy, Résumé, p. 151.

785. Cartonnet, M., Santallier, D., 1994. Découverte d’une hache néolithique à Prémillieu. Le Bugey, 81, p. 9-15.

796. Fillion, J.-P. avec la collaboration de Santallier, D., 1995. Du néolithique à l’époque mérovingienne dans le bassin bellegardien. Étude d’objets significatifs. Le Bugey, 82, p. 9-18.

807. Gisclon, J.-L., Santallier, D., 1995. Le matériel de mouture et de broyage. In P. Hénon (coord). Géovreissiat « Derrière-le-Chateau » (01). Les occupations chalcolithiques, Bronze final et Historiques d’un site de plein air du Jura méridional. Document préliminaire de synthèse (inédit), sauvetage programmé, Vol. 1 B, p. 298-326.

818. Vuaillat, D., Santallier, D., Ploquin, A., Floc’h, J.-P., 1995. Les haches néolithiques limousines. Étude géochimique des matériaux méta-doléritiques. Conséquences archéologiques et géologiques. Revue d’Archéométrie, 19, p. 63-78.

829. Burnez, C. coord. avec Bökönyi, S., Bourhis, J.R., Camuzart, J.-P., Convertini, F., Corillion, R., Fontugne, M., Fouéré, P., Gruet, M., Gyulai, F., Limondin, N., Marambat, L., Semelier, P., Santallier, D., Vernou, C., Vuaillat, D., 1996. Le site des Loups à Echiré – Deux Sèvres, Conseil Général des Deux-Sèvres ed.

8310. Santallier, D., Maréchal, C., Véra R., 1997. Eléments de parure du Néolithique syrien. Identification et provenances des matériaux. Revue d’Archéométrie, 21, p. 55-65.

8411. Santallier, D., 1997-1998. Étude pétrographique du matériel de mouture et de broyage de Derrièrele- Chateau. In Rhône-Alpes A 404. L’énigmatique civilisation campaniforme. Archéologia. Hors-série, 9, p. 69.

8512. Santallier, D., Fillion, J.-P., Mignot, A., 1998. A propos de ce que l’on appelle les « Roches Vertes » en Archéologie. Revue d’Archéométrie, 22, p. 45-55.

8613. Thirault, E., Santallier, D., Véra, R., 1999. Les matériaux lithiques polis du Néolithique rhône-alpin : de la caractérisation à l’interprétation archéologique. In A. Beeching (dir.). Circulations et identités culturelles alpines à la fin de la préhistoire – Matériaux pour une étude. Travaux du Centre d’Archéologie Préhistorique de Valence, 2, p. 259-296.

8714. Fillion, J.-P., Féblot-Augustins, J., Santallier, D., 2000. Étude du matériel néolithique dans la région de Bellegarde (Ain). Deuxième partie : Un site d’approvisionnement et de débitage de silex sur les communes de Villes et d’Orchiaz (Chatillon-de-Michaille - Ain). Revue d’Archéométrie, 24, p. 129-147.

8815. Surmely, F., de Goer de Herve, A., Errera, M., d’Amico, C., Santallier, D., Forestier, F.-H., Rialland, Y., 2001. Circulation des haches polies en Auvergne au Néolithique. Bull. Soc. préhist. fr., 98, 4, p. 675-691.

8916. Surmely, F., Santallier, D., 2001. Les haches polies de Charente Maritime (France) : Étude des provenances des roches utilisées. Revue d’Archéométrie, 25, p. 141-143.

9017. Santallier, D., 2002. Méthodes d’étude des roches cristallines appliquées aux problèmes spécifiques de l’archéologie. In J.-C. Miskovsky et J. Lorenz (dir.). Pierre et Archéologie, Actes du colloque, Tautavel, 14-15 mai 1998, Presses Universitaires de Perpignan, coll. « Études », p. 115-133.

9118. Santallier, D., Caron, V., Gisclon, J.-L., Jautée, E., Rantsordas, S., 2002. Les qualités mécaniques des matériaux lithiques utilisés pour la confection du matériel de broyage et mouture. Réflexions préliminaires. In H. Procopiou et R. Treuil (eds.). Moudre et Broyer, Actes du colloque de Clermont-Ferrand 1997, Ed. du CTHS, Paris, vol. 1, p. 15-29.

9219. Alix, P., de Beaune, S.-A., Deloge, H., Santallier, D., 2003. Détermination et origine géologique de la matière première de l’industrie lithique du site magdalénien du Rocher de la Caille. In H. Deloge et L. Deloge (ed.). Le Rocher de la Caille, un site magdalénien de plein air au Saut-du-Perron, Société préhistorique française, Paris Mémoire, XXXI, p. 63-75.

9320. de Beaune, S.A., Santallier, D., 2003. Les outils sur galets du site magdalénien de plein air du Rocher de la Caille. In H. Deloge et L. Deloge (ed.). Le Rocher de la Caille, un site magdalénien de plein air au Saut-du-Perron, Société préhistorique française, Paris Mémoire, XXXI : 137-150.

9421. Vuaillat, D., Poursin de Longchamp, P., Santallier, D., 2003. Â propos de l’utilisation possible d’un mors en bronze du premier Âge du Fer. Revue Archéologique de l’Est, 52, p. 351-362.

9522. Santallier, D., 2003. Revue des méthodes de détermination pétrographiques appliquées aux objets archéologiques. In Actes de la Table Ronde « Les matières premières lithiques en préhistoire », Aurillac, 20-22 Juin 2002. Préhistoire du Sud-Ouest, supplément, 5, p. 293-296.

9623. Santallier, D., Surmely, F., 2003. Les silex de la Côte Blanche et les métadolérites du secteur d’Entraygues (Aveyron). Compte-rendu de l’excursion du 22 juin 2002. In Actes de la Table Ronde « Les matières premières lithiques en préhistoire », Aurillac, 20-22 Juin 2002. Préhistoire du Sud-Ouest, supplément, 5, p. 367-371.

9724. Milleville, A., Bellot-Gurlet, L., Champagnon, B., Santallier, D., 2003. La micro-spectroscopie Raman pour l’étude des obsidiennes : structure, micro-inclusions, et étude de provenance? Revue d’Archéométrie, 27, p. 123-130.

9825. Vuaillat, D., Santallier, D., Gravelat, C., 2006. Les haches polies en roches tenaces du Limousin. Étude pétrographique. Préhistoire du Sud-Ouest, 13, p. 179-230.

9926. Marchat, C., Santallier, D., 2006. Les matériaux lithiques de construction. In Rapport d’activité sur les fouilles de Chassenon (inédit), p. 296-300.

10027. Santallier, D., 2006. Les autres roches employées dans l’architecture des Thermes. In Rapport d’activité sur les fouilles de Chassenon (inédit), p. 301-303.

10128. Thirault, E. avec la collaboration de Moinat, P., Santallier, D., Véra, R., 2007. Des haches pour les morts? Place et signification dans le funéraire Chamblandes au sein du Néolithique ouest-européen. In P. Moinat et P. Chambon (dir.). Les cistes de Chamblandes et la place des coffres dans les pratiques funéraires du Néolithique moyen occidental, Actes du colloque de Lausanne, 2006, Société Préhistorique française, Paris, Mémoires, XLIII, p. 241-254.

10229. Santallier, D., Teillon, J.-M., 2007. Étude pétrographique des matériaux de construction. In Rapport sur les Thermes de Longeas, commune de Chassenon (Charente) inédit, p. 92-113.

10330. Santallier, D., Véra, R., Thirault, E., 2009. Annexe, Étude diffractométrique du mobilier lithique du Gardon, in Thirault E. : Le mobilier lithique non taillé des couches 61 à 47. In : J.-L. Voruz (dir.). La grotte du gardon (Ain). Volume I : Le site et la séquence néolithique des couches 60 à 47, Archives d’Ecologie Préhistorique, Toulouse, p. 231-254.

104Articles et écrits divers

105Santallier, D., 2006. Le Limousin. In C. Pomerol (dir.). Terroirs et Maisons de France, Edicreer, p. 332-347.

106[http://tel.archives-ouvertes.fr/​tel-00281525/​fr]

Encadrement de thèses

107Milleville, A., 2007. De la pierre à la meule durant le Néolithique, circulation et gestion des matières premières entre Rhin et Rhône. Thèse de doctorat, Université de Franche-Comté, 418 p., 257 fig., 11 annexes, multigraphié. Jury : P. Pétrequin (directeur), O. Buchsenschutz, M. Honneger, D. Santallier et S. Thiebault. Soutenue à Besançon, 17 décembre 2007.

108[http://tel.archives-ouvertes.fr/​tel-00281525/​fr]

109Thirault, E., 2001. Production, diffusion et usage des haches néolithiques dans les Alpes occidentales et le bassin du Rhône. Thèse de doctorat, Université Lyon 2, 4 vol., 631 + 214 p., 44 cartes et 181 pl. hors texte. Jury : O. Aurenche (directeur), A. Beeching P. Pétrequin, O. Rouault et C.-T. Le Roux et D. Santallier. Soutenue à Lyon, 29 Juin 2001.

110[http://theses.univ-lyon2.fr/​documents/​lyon2/​2001/​thirault_e/​download]

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Eric Thirault, Annabelle Milleville, Alain Argant, Jacqueline Argant et Évelyne Debard, « Hommage », ArcheoSciences, 34 | 2010, 309-314.

Référence électronique

Eric Thirault, Annabelle Milleville, Alain Argant, Jacqueline Argant et Évelyne Debard, « Hommage », ArcheoSciences [En ligne], 34 | 2010, mis en ligne le 16 juin 2011, consulté le 16 octobre 2017. URL : http://archeosciences.revues.org/2868 ; DOI : 10.4000/archeosciences.2868

Haut de page

Droits d’auteur

Article L.111-1 du Code de la propriété intellectuelle.

Haut de page