Navigation – Plan du site

La production monétaire romaine en orichalque : caractérisation du monnayage et approche du processus d’élaboration par l’expérimentation

Roman Monetary Production in Orichalcum: Characterization of Coinage and Approach of Working-off Process by Experimentation
Gaffiero , Florian Téreygeol, A. Suspène, Bernard Gratuze et S. Zeller 
p. 93-102

Résumés

Les monnaies d’orichalque (un alliage de cuivre et de zinc aussi appelé laiton) sont émises de façon systématique sous le principat d’Auguste à partir de 23 av. J.-C. Ce monnayage est composé de sesterces, de dupondii et de semis. Des analyses élémentaires effectuées sur ces monnaies par spectrométrie de fluorescence X, par activation avec des neutrons rapides de cyclotron et par voie humide ont montré que la composition de l’alliage monétaire évolue au cours des émissions : la teneur en zinc diminue. Une des hypothèses émises est que cette baisse serait liée aux refontes successives des monnaies lors de la fabrication de nouvelles émissions.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2015.
Consulter cet article

Plan

1. Introduction
2. Corpus et méthode d’analyse
Les monnaies de l’empire romain
Les flans expérimentaux
3. L’analyse élémentaire des monnaies
4. Réalisation expérimentale de l’alliage monétaire
Dispositif expérimental et matière première
Protocole expérimental
5. Les résultats obtenus
6. Conclusion

Aperçu du texte

1. Introduction

Cet article rassemble les premiers résultats obtenus au cours d’une étude du monnayage romain en orichalque, et concerne plus particulièrement l’élaboration de l’orichalque utilisé comme alliage monétaire.

Le monnayage romain en orichalque apparaît vers 23 av. J.-C. sous le principat d’Auguste. En effet, Auguste (le fils adoptif de Jules César, également connu sous les noms d’Octave et d’Octavien) créé un nouveau système monétaire constitué de quatre métaux et alliages différents : les monnaies d’or (les aurei), les monnaies d’argent (les deniers), les monnaies en orichalque (les sesterces, dupondii et semisses) et les monnaies de cuivre (les as et quadrantes). Cet ensemble ne disparaîtra qu’en 294 lors des réformes monétaires de Dioclétien (Burnett, 1988), (Christol et Nony, 2003).

Sous l’Empire, les alliages monétaires subirent différentes modifications. Si le titre des monnaies d’or ne changea quasiment pas (Callu et al., 1985), les deniers furent dévalués régulièrem...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gaffiero , Florian Téreygeol, A. Suspène, Bernard Gratuze et S. Zeller , « La production monétaire romaine en orichalque : caractérisation du monnayage et approche du processus d’élaboration par l’expérimentation », ArcheoSciences, 35 | 2011, 93-102.

Référence électronique

Gaffiero , Florian Téreygeol, A. Suspène, Bernard Gratuze et S. Zeller , « La production monétaire romaine en orichalque : caractérisation du monnayage et approche du processus d’élaboration par l’expérimentation », ArcheoSciences [En ligne], 35 | 2011, mis en ligne le 29 mai 2012, consulté le 23 avril 2014. URL : http://archeosciences.revues.org/2951

Haut de page

Auteurs

Gaffiero 

IRAMAT, Centre Ernest-Babelon, UMR 5060, CNRS, – Université d’Orléans, 3 D rue de La Férollerie, 45071 Orléans cedex 2. (arwen.gaffiero@wanadoo.fr), (suspene@yahoo.fr), (gratuze@cnrs-orleans.fr

Florian Téreygeol

IRAMAT, Laboratoire « Métallurgie et Culture », UMR 5060, CNRS, 90010 Belfort, UMR 9956 – Laboratoire Pierre-Süe, CEA Saclay, 91191 Gif-sur-Yvette Cedex. (florian.tereygeol@cea.fr)

Articles du même auteur

A. Suspène

IRAMAT, Centre Ernest-Babelon, UMR 5060, CNRS, – Université d’Orléans, 3 D rue de La Férollerie, 45071 Orléans cedex 2. (arwen.gaffiero@wanadoo.fr), (suspene@yahoo.fr), (gratuze@cnrs-orleans.fr

Bernard Gratuze

IRAMAT, Centre Ernest-Babelon, UMR 5060, CNRS, – Université d’Orléans, 3 D rue de La Férollerie, 45071 Orléans cedex 2. (arwen.gaffiero@wanadoo.fr), (suspene@yahoo.fr), (gratuze@cnrs-orleans.fr

Articles du même auteur

S. Zeller 

Étudiante en Master 2 d’Archéologie des Périodes Historiques à l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne. (stephanie.zeller@voila.fr)

Haut de page

Droits d’auteur

Article L.111-1 du Code de la propriété intellectuelle.

Haut de page