Navigation – Plan du site

Distribution spatiale des objets archéologiques et mouvements de matière à l’échelle des versants cultivés : le cas de Mougon (Indre-et-Loire, France)

Spatial Distribution of Archaeological Artefacts and Soils Redistribution at the Scale of Cultivated Slopes in Mougon (Indre-et-Loire, France)
Anne Moreau, Sylvie Morice, Sébastien Salvador-Blanes et Hocine Bourennane
p. 103-116

Résumés

Cette contribution pose la question de l’utilisation de la géostatistique pour l’interprétation de la répartition des artefacts recueillis en prospection archéologique. L’expérience a été réalisée à partir des données issues des prospections réalisées à Mougon (commune de Crouzilles, Indre-et-Loire, France) dans le cadre d’un projet retenu par l’Action Concertée Incitative « Terrain, Technique, Théorie » du ministère de la recherche. L’objectif initial visait à établir une distinction entre les concentrations d’artefacts susceptibles de signaler la présence de structures archéologiques sous-jacentes et les zones de répartition spatiale aléatoire des artefacts, liée au fumage des terres cultivées et aux processus post-dépositionnels. Après le tri, le comptage et l’enregistrement informatique du mobilier par catégories chronologiques et fonctionnelles, les artefacts collectés en surface ont fait l’objet d’un traitement géostatistique destiné à faciliter la lecture et l’interprétation de leur répartition : la distribution des artefacts a été étudiée au moyen des méthodes géostatistiques de krigeage ordinaire et de la simulation conditionnelle. L’exploitation des données de surface par le biais de la géostatistique a permis, d’une part, de circonscrire précisément l’emplacement des structures archéologiques potentielles et d’autre part, de révéler l’importance des processus post-dépositionnels dans la redistribution des artefacts en surface. Cette expérience est également à l’origine d’une réflexion sur la pertinence des unités de collecte et de représentation du mobilier de prospection.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2015.
Consulter cet article

Plan

1. Introduction
2. Collecte et traitement des données archéologiques
La prospection
Localisation et description de la zone de prospection intensive
Implantation de la zone de prospection
Le ramassage de surface
3. Traitement géostatistique des données
Statistiques
Présentation des méthodes
Estimation spatiale
L’analyse variographique et l’ajustement du modèle au variogramme
Estimation par krigeage
Validation croisée
Simulation conditionnelle
Tests paramétriques sur les moyennes
4. Résultats et interprétations
Répartition des artefacts au sol d’après les cartes d’estimation spatiale
Cartes de probabilité de dépassement de seuil
Redistribution de la matière sur les versants
Combinaison des cartes d’abondance
Tests paramétriques Z : caractérisation de la parcelle de la Robinerie 
5. Modes de représentation des données et confrontation des images de surface
6. Conclusion

Aperçu du texte

1. Introduction

La démarche qui sous-tend cette étude est méthodologique : nous exposons ici les méthodes et les résultats de l’analyse géostatistique effectuée à partir de données de prospection pédestre dans le but de débattre de l’intérêt d’une telle étude pour l’interprétation de la distribution des artefacts au sol.

Les artefacts présents à la surface des terres cultivées témoignent d’activités anthropiques diverses – occupations in situ plus ou moins pérennes, exploitation du milieu - que les archéologues tentent d’appréhender à travers les données collectées lors des prospections systématiques (Foard, 1978 ; Ferdière et Zadora-Rio, 1986 ; Schofield, 1991). Dans le cadre d’un projet piloté par le Laboratoire Archéologie et Territoires de Tours et développé au sein de l’Action Concertée Incitative « Terrain, Technique et Théorie » du ministère de la Recherche, une campagne de prospection en carroyage associant un ramassage à vue, des prospections géophysiques, géochimiques et un ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anne Moreau, Sylvie Morice, Sébastien Salvador-Blanes et Hocine Bourennane, « Distribution spatiale des objets archéologiques et mouvements de matière à l’échelle des versants cultivés : le cas de Mougon (Indre-et-Loire, France) », ArcheoSciences, 35 | 2011, 103-116.

Référence électronique

Anne Moreau, Sylvie Morice, Sébastien Salvador-Blanes et Hocine Bourennane, « Distribution spatiale des objets archéologiques et mouvements de matière à l’échelle des versants cultivés : le cas de Mougon (Indre-et-Loire, France) », ArcheoSciences [En ligne], 35 | 2011, mis en ligne le 29 mai 2012, consulté le 01 novembre 2014. URL : http://archeosciences.revues.org/2987

Haut de page

Auteurs

Anne Moreau

Docteur, Inrap, Laboratoire Archéologie et Territoires UMR 7324 CITERES, MSH VILLES ET TERRITOIRES, 35 Allée Ferdinand de Lesseps, 37204 TOURS cedex 03, Tours, France. (anne.moreau@inrap.fr)

Sylvie Morice

Doctorante, EA Géo-hydrosystèmes Continentaux, Université François-Rabelais, Faculté des Sciences et des Techniques – Parc Grandmont, avenue Monge, 37200 Tours, France. (morice.sylvie@gmail.com)

Sébastien Salvador-Blanes

Docteur, EA Géo-hydrosystèmes Continentaux, Université François-Rabelais, Faculté des Sciences et des Techniques – Parc Grandmont, 37200 Tours, France. (salvador@univ-tours.fr)

Hocine Bourennane

Docteur, INRA – 2163 avenue de la Pomme-de-Pin, CS 40001, Ardon, 45075 Orléans cedex, France. (hocine.bourennane@orleans.inra.fr)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Article L.111-1 du Code de la propriété intellectuelle.

Haut de page