Navigation – Plan du site
Dossier Thématique : The international Arboco workshop towards a better understanding and preservation of ancient bone materials

Preliminary Experiments on Model Artificially Altered Samples to Consolidate Degraded and Wet Archaeological Bone with Azelaic Acid

Expériences préliminaires réalisées sur des échantillons modèles altérés artificiellement pour consolider l’os archéologique humide et dégradé par l’acide azélaïque
Gilles Chaumat, Katharina Müller et Ina Reiche
p. 213-222

Résumés

Les matériaux osseux archéologiques humides font parties des matériaux fragiles difficiles à traiter pour leur conservation. Ainsi, il n’existe à l’heure actuelle pas de protocole de conservation disponible aux restaurateurs et conservateurs de musée. Les résines de consolidation utilisées en restauration sont en général incapables de diffuser au sein de la structure dense et fermée de l’os. Pour répondre à ce problème, nous avons testé l’efficacité d’une nouvelle formulation de produit pour consolider les matériaux osseux archéologiques humides dans tout leur volume.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2015.
Consulter cet article

Plan

1. Introduction
Azelaic acid and its properties
Structure of azelaic acid
The water solubility of fatty acids
2. Materials and Methods
Representative bone samples
Aging and consolidation procedure
Analytical methods
3. Characterization
4. Discussion
Artificial aging
Consolidation procedure
Possible improvements of the consolidation procedure
5. Conclusion

Aperçu du texte

1. Introduction

Archaeological bones or artefacts made of bone are sensitive to collagen degradation [1-3]. For instance the “crosier of the tomb of Hardouin de Bueil” kept in the cathedral St. Maurice of Angers dating from 14th c. is in an alarming state of conservation (fig. 1).

Figure 1: “Crosier of the tomb of Hardouin de Bueil” kept in the St. Anne’s chapel of the St. Maurice cathedral of Angers dating from the 14th c. (inv. no. 58, 36.5x15.7x3 cm3)
Figure 1 : « Crosse du tombeau de Hardouin de Bueil » conservée dans la Chapelle Saint Anne de la cathédrale St Maurice d’Angers datée du xive s. (n° d’inv. 58, 36,5x15,7x3 cm3)

Figure 1: “Crosier of the tomb of Hardouin de Bueil” kept in the St. Anne’s chapel of the St. Maurice cathedral of Angers dating from the 14th c. (inv. no. 58, 36.5x15.7x3 cm3)Figure 1 : « Crosse du tombeau de Hardouin de Bueil » conservée dans la Chapelle Saint Anne de la cathédrale St Maurice d’Angers datée du xive s. (n° d’inv. 58, 36,5x15,7x3 cm3)

© C2RMF, D. Bagault

Generally, osseous materials need to be impregnated with resins to be kept or exhibited over long times in museums. Resins usually used to consolidate dry bone are Paraloid B72, Rhodopas [4]; whereas the main resin to treat archaeological wet bone is polyethylene glycol (PEG) [5-6]. For the last case, the Polyethy...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gilles Chaumat, Katharina Müller et Ina Reiche, « Preliminary Experiments on Model Artificially Altered Samples to Consolidate Degraded and Wet Archaeological Bone with Azelaic Acid », ArchéoSciences, 35 | 2011, 213-222.

Référence électronique

Gilles Chaumat, Katharina Müller et Ina Reiche, « Preliminary Experiments on Model Artificially Altered Samples to Consolidate Degraded and Wet Archaeological Bone with Azelaic Acid », ArchéoSciences [En ligne], 35 | 2011, mis en ligne le 29 mai 2012, consulté le 20 avril 2014. URL : http://archeosciences.revues.org/3219

Haut de page

Auteurs

Gilles Chaumat

ARC-Nucléart, CEA-Grenoble, 17 rue des Martyrs, 38054 Grenoble. (gilles.chaumat@cea.fr)

Katharina Müller

UMR – 171 CNRS Laboratoire du Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France, Palais du Louvre, 14 Quai François-Mitterrand, 75001 Paris. (katharina.mueller@culture.gouv.fr)

Articles du même auteur

Ina Reiche

UMR – 171 CNRS Laboratoire du Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France, Palais du Louvre, 14 Quai François-Mitterrand, 75001 Paris. (ina.reiche@culture.gouv.fr)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page