Navigation – Plan du site

Taxons rares en xylologie : problèmes d’identification et d’interprétation

Rare taxa identified by xylology: considering some identification and interpretation matters
Blandine Lecomte-Schmitt
p. 87-95

Résumés

Ces dernières années en Île-de-France, les nombreuses fouilles archéologiques préventives menées par l’INRAP ont favorisé la découverte et l’étude de vestiges organiques. Ainsi parmi la quarantaine de taxons « classiques » identifiés dans les effectifs des bois gorgés d’eau, certains végétaux ligneux sortent du lot – appelons-les « taxons rares ».

Il peut s’agir d’arbustes non présents à l’état naturel au Nord de la Loire, comme le laurier rose (Nerium oleander) ou non encore identifiés, par exemple Plus surprenante est l’identification de végétaux a priori non ligneux : ainsi le plantain (Plantago sp.) ou le chou (Brassica oleracea).

Ces espèces, rares parmi les bois archéologiques, sont par ailleurs fréquemment représentées dans les assemblages carpologiques et palynologiques. Les rencontres d’archéobotaniques ont permis un échange fructueux entre les différents acteurs de la recherche végétale. Elles ont ouvert les portes des questions d’identification et d’interprétation de ces données rares et isolées. Quelle est la fréquence réelle de ces essences ? Qu’en est-il chez les autres disciplines paléobotaniques ? Comment interprètent-elles ces occurrences ?

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

1. Du bois qui porte les graines : principes et déterminations xylologiques
Angiospermes (feuillus) et gymnospermes (conifères) : caractères macro- et micro- scopiques
Reconnaissance anatomique des taxons ligneux rares
Le chou (Brassica oleracea)
L’androsème officinale ou millepertuis androsème (Hypericum androsaemum)
Le laurier rose (Nerium oleander)
Le plantain (Plantago sp.)
2. Les taxons rares dans leur contexte archéologique
Le chou (Brassica oleracea)
L’androsème officinale ou millepertuis androsème (Hypericum androsaemum)
Le laurier rose (Nerium oleander), les lauriers (Laurus sp.)
Le plantain (Plantago sp.)
3. Pour conclure : de l’identification, de l’interprétation et de l’interdisciplinarité

Aperçu du texte

Ces dernières années, en Île-de-France, les nombreuses fouilles archéologiques préventives menées par l’Inrap ont favorisé la découverte et l’étude de vestiges organiques. Ainsi, parmi la quarantaine de taxons « classiques » identifiés dans les effectifs des bois gorgés d’eau (chêne, hêtre, noisetier, saule, aulne, cornouiller, orme, frêne, sureau, etc.), certains végétaux ligneux sortent du lot : appelons-les « taxons rares ». Il peut s’agir d’arbustes non présents à l’état naturel au Nord de la Loire mais bien connu des régions méditerranéennes, comme le laurier rose (Nerium oleander), ou non encore identifiés, par exemple l’Androsème officinale (Hypericumandrosaemum). Plus surprenante est l’identification de végétaux a priori non ligneux : ainsi le plantain (Plantago sp.) ou le chou (Brassica oleracea). Ces espèces, rares parmi les bois archéologiques, sont par ailleurs fréquentes dans les assemblages c...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Blandine Lecomte-Schmitt, « Taxons rares en xylologie : problèmes d’identification et d’interprétation », ArcheoSciences, 38 | 2014, 87-95.

Référence électronique

Blandine Lecomte-Schmitt, « Taxons rares en xylologie : problèmes d’identification et d’interprétation », ArcheoSciences [En ligne], 38 | 2014, mis en ligne le 30 novembre 2016, consulté le 25 juillet 2017. URL : http://archeosciences.revues.org/4172 ; DOI : 10.4000/archeosciences.4172

Haut de page

Auteur

Blandine Lecomte-Schmitt

Xylologue. Inrap Centre-Île-de-France, Centre archéologique de La Courneuve, 36/38 avenue Paul Vaillant-Couturier, 93120 La Courneuve. (blandine.lecomte-schmitt@inrap.fr)

Haut de page

Droits d’auteur

Article L.111-1 du Code de la propriété intellectuelle.

Haut de page