Navigation – Plan du site

Modéliser la gestion des grandes lames en silex de la fin du Néolithique à partir de la quantification des traces d’utilisation

Modelling the management of late Neolithic large flint blades through use-wear quantification
Jimmy Linton
p. 235-246

Résumés

Ce travail est consacré à la caractérisation des modalités de gestion et d'utilisation des grandes lames en silex de la fin du Néolithique. Il s’agit de montrer qu’il est possible d’élaborer des modèles de gestion des lames à travers les données tracéologiques et technologiques. L’étude est fondée sur une approche intégrée des industries lithiques qui prend en compte l’identification des modes de production des supports, la typologie des pièces et les données fonctionnelles. Le modèle de gestion est mis en évidence grâce à une méthode précise d’analyse qui combine les données qualitatives de l’observation des stigmates d’utilisation et des supports avec les données métriques des outils d’ordre quantitatif. L’application de cette méthode a permis de discuter le modèle de fonctionnement des grandes lames qui avait été précédemment proposé. Les résultats obtenus démontrent que les grandes lames de la fin du Néolithique étaient des outils multifonctionnels qui faisaient l’objet d’une gestion sur le long terme.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

1. Introduction
2. Intérêt des productions pressigniennes et choix des corpus étudiés
3. Méthode : Observer, caractériser, et quantifier les outils en silex et leurs stigmates d’utilisation
Les tris technologiques et typologiques
La caractérisation des stigmates
Méthodes d’observation, de description et interprétation des stigmates d’utilisation
De l’observation à l’interprétation, les limites de la tracéologie
Les différentes usures rencontrées
4. Résultats : De la quantification à la restitution du modèle de gestion des grandes lames
Mise à l’épreuve du premier modèle proposé
Croisement des données métriques et tracéologiques
5. Conclusion

Aperçu du texte

1. Introduction

Parmi les vestiges archéologiques de la préhistoire récente, l’outillage en silex, sa diversité et son évolution sont des sujets de recherche et de débats privilégiés. Depuis la fin du xxe siècle, l’essor des études technologiques, pétrographiques et tracéologiques permet d’observer le fonctionnement des industries lithiques préhistoriques. La tracéologie est une méthode d’étude de la fonction technique des outils à partir de l’analyse des usures au microscope. Elle permet notamment de participer à la description des différentes stratégies de gestion de l’outillage.

La fin du Néolithique constitue une période de mutations socio-économiques importantes. Des changements sont observés au sein du système technique, et particulièrement dans les industries lithiques. En effet, à partir de la fin du quatrième millénaire av. J.-C. se développent des ateliers de débitage de très gran...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jimmy Linton, « Modéliser la gestion des grandes lames en silex de la fin du Néolithique à partir de la quantification des traces d’utilisation », ArcheoSciences, 38 | 2014, 235-246.

Référence électronique

Jimmy Linton, « Modéliser la gestion des grandes lames en silex de la fin du Néolithique à partir de la quantification des traces d’utilisation », ArcheoSciences [En ligne], 38 | 2014, mis en ligne le 30 novembre 2016, consulté le 24 mai 2016. URL : http://archeosciences.revues.org/4298 ; DOI : 10.4000/archeosciences.4298

Haut de page

Auteur

Jimmy Linton

UMR6298 ARTeHIS, Membre associé, Université de Bourgogne – CNRS – 6 bd Gabriel 21000 DIJON.

Haut de page

Droits d’auteur

Article L.111-1 du Code de la propriété intellectuelle.

Haut de page