Navigation – Plan du site

Les dynamiques de la végétation et des anthroposystèmes d’altitude cernées par l’anthracologie pastorale et minière à l’échelle d’un haut vallon alpestre (Freissinières, France)

Vegetation and altitude anthroposystem dynamics, understood by pastoral and mining anthracology, at the scale of a high alpine valley (Freissinières, France)
Vanessa Py-Saragaglia, Aline Durand, Bruno Ancel, Kevin Walsh, Jean-Louis Edouard et Florence Mocci
p. 69-92

Résumés

Cet article de synthèse propose une restitution des dynamiques de la végétation et des anthroposystèmes d’altitude, à l’échelle de la haute vallée de Freissinières (Hautes-Alpes), en s’appuyant sur l’analyse anthracologique de dépôts carbonisés miniers et (agro-) pastoraux datés de l’Âge du Bronze à la Renaissance. Les particularités archéologiques et chronologiques des différents contextes de dépôt et les méthodes d’échantillonnage et d’analyse en laboratoire sont explicitées. L’ensemble des données livrées est mis en perspective dans des diagrammes de synthèse et des tentatives de modélisation spatiale de la dynamique de la végétation et des aires d’approvisionnement en combustible pastoral et minier. De la sorte, l’étude cerne les grands changements floristiques subalpins opérés depuis l’Âge du Bronze, le développement des prés boisés et l’abaissement de la limite supérieure de la forêt dense associé à l’expansion des landes et des fourrés. En outre, elle caractérise l’évolution des pratiques d’approvisionnement et la gestion de l’inculte – en particulier durant le Moyen Âge – et saisit le cycle du fourrage de feuilles, attesté par les charbons de bois au tournant de l’ère moderne.

Haut de page

Notes de l’auteur

Cette recherche a été financée par une allocation de recherche de l’université Aix-Marseille (LA3M UMR 7298) et a bénéficié du soutien de plusieurs projets de recherche : le PEVS « La forêt et le troupeau dans les Alpes du Sud du Tardiglaciaire à l’époque actuelle, à l’interface des dynamiques naturelles et des dynamiques sociales », coordonné par J.-L. de Beaulieu (IMBE UMR 7263) ; le projet Éclipse II « Étude comparée des événements climatiques et des activités anthropiques dans les Alpes méridionales : approche haute résolution au cours des deux derniers millénaires », coordonné par A. Véron (CEREGE UM34) ; le projet ACI « Savoir brûler », coordonné par A. Durand (CReAAH UMR 6566). Les fouilles archéologiques ont été soutenues et financées par le Ministère de la culture, le SRA PACA et le Service Culturel Municipal de l’Argentière-La Bessée. Nous remercions pour leur collaboration efficace les laboratoires LA3M, CCJ et IMBE à Aix-en-Provence et le Service Culturel Municipal de l’Argentière-La Bessée. Nous remercions également tous les bénévoles qui ont participé aux travaux de terrain.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Contexte environnemental et archéologique
Matériel et méthodes
Sites et méthodes d’échantillonnage
Analyses en laboratoire
Résultats
Chronologie
Spectres anthracologiques
Fréquences du bois de compression
Diamètre du menu bois et âge des brindilles
Saison de coupe
Occurrence des parasites
Discussion
Changements de la végétation locale et évolution du territoire d’approvisionnement en combustible entre l’Âge du Bronze ancien et la Renaissance
De l’économie des ressources ligneuses combustibles aux anthroposystèmes alpestres
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

La haute vallée de Freissinières, située au cœur du massif des Écrins dans les Alpes du Sud, (Fig. 1), a été et continue d’être un terrain d’étude privilégié des interactions sociétés-environnements en haute montagne pendant l’Holocène (Beaulieu et al., 2003 ; Walsh et al., 2006 ; Py et al., 2014 ; Walsh et al., 2014). Depuis le tournant des années 2000, plusieurs enquêtes archéologiques, adossées à des projets interdisciplinaires, ont révélé la richesse et la diversité des vestiges matériels en haute montagne (Segard et al., 2003 ; Walsh, 2005 ; Walsh & Mocci, 2003 ; Walsh et al., 2007, 2010). Ils sont situés à des altitudes très souvent supérieures à 2000 m, c’est-à-dire au cœur de l’inculte (incultum), là où les textes médiévaux situent l’espace « immémorial » de la communauté (Carrier & Mouthon, 2010), le plus souvent constitué de forêts, de cours d’eau, de...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vanessa Py-Saragaglia, Aline Durand, Bruno Ancel, Kevin Walsh, Jean-Louis Edouard et Florence Mocci, « Les dynamiques de la végétation et des anthroposystèmes d’altitude cernées par l’anthracologie pastorale et minière à l’échelle d’un haut vallon alpestre (Freissinières, France) », ArcheoSciences, 39 | 2015, 69-92.

Référence électronique

Vanessa Py-Saragaglia, Aline Durand, Bruno Ancel, Kevin Walsh, Jean-Louis Edouard et Florence Mocci, « Les dynamiques de la végétation et des anthroposystèmes d’altitude cernées par l’anthracologie pastorale et minière à l’échelle d’un haut vallon alpestre (Freissinières, France) », ArcheoSciences [En ligne], 39 | 2015, mis en ligne le 31 décembre 2017, consulté le 20 novembre 2017. URL : http://archeosciences.revues.org/4393 ; DOI : 10.4000/archeosciences.4393

Haut de page

Auteurs

Vanessa Py-Saragaglia

GEODE UMR 5602 CNRS, Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées UT2J, Maison de la Recherche – 5, all. Antonio Machado, 31058 Toulouse Cedex 9, France. vanessa.py@univ-tlse2.fr

Aline Durand

2CReAAH UMR 6566 CNRS-CESAM, Université du Maine – Av. Olivier Messiaen, 72085 Le Mans Cedex 9, France. aline.durand@univ-lemans.fr

Bruno Ancel

Service Culturel Municipal de L’Argentière-La Bessée – 05120 L’Argentière-La Bessée, TRACES UMR 5608 CNRS, Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées UT2J, Maison de la Recherche – 5, all. Antonio Machado, 31058 Toulouse Cedex 9, France. brancel@orange.fr

Articles du même auteur

Kevin Walsh

Dept of Archaeology, King’s Manor, University of York, York YO1 7EP, UK. kevin.walsh@york.ac.uk

Jean-Louis Edouard

CCJ UMR 7299 CNRS, Aix-Marseille Université, MMSH – 5, rue du Château de l’Horloge, F-13094 Aix-en-Provence, France.

Florence Mocci

CCJ UMR 7299 CNRS, Aix-Marseille Université, MMSH – 5, rue du Château de l’Horloge, F-13094 Aix-en-Provence, France. mocci@mmsh.univ-aix.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page