Navigation – Plan du site

Origine des matériaux de construction mis en œuvre dans le sanctuaire antique du « Chapeau » à Neuville-sur-Sarthe (Sarthe, France)

Origin of the building materials implemented in the roman sanctuary of the “Chapeau” in Neuville-sur-Sarthe (Sarthe, France)
Valérie Deloze et Gérard Guillier
p. 125-147

Résumés

Au sud-est de Neuville-sur-Sarthe, sur le Plateau de Sargé et à environ quatre km au nord du Mans, un vaste sanctuaire antique a été mis au jour en 2009. La plupart des constructions qui le composent ont été édifiées de 150 av. J.-C. à 200 apr. J.-C. 148 échantillons de matériaux de construction prélevés dans différentes structures ont fait l’objet d’une étude pétrographique. 25 types de matériaux ont été ainsi identifiés, appartenant à différents étages géologiques du Jurassique et du Crétacé, mais aussi du Tertiaire et du Quaternaire, ainsi que quelques rares éléments en réemploi. La plupart des faciès sont disponibles in situ sur le Plateau de Sargé. Pour les autres, leurs affleurements sont présents, soit dans un rayon de 1 à 5 km, soit entre 5 et 28 km. Ce sanctuaire se rapproche donc en cela des sources d’approvisionnement en matériaux de construction de la ville antique du Mans et s’oppose, en revanche, au sanctuaire d’Allonnes au sud de cette ville où certains des matériaux, parfois prestigieux, provenaient de tout l’Empire romain, bien au-delà de la région mancelle.

Haut de page

Dédicace

À Françoise Loupie pour avoir contribué à la traduction anglaise du résumé.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Contexte géomorphologique
Les vestiges archéologiques
La phase gauloise : des structures modestes
Le développement du sanctuaire au Ier s. apr. J.-C
L’apogée du sanctuaire : le iier s. apr. J.-C
Méthodologie et identification des matériaux utilisés
Provenance des matériaux et localisation des affleurements
Les matériaux disponibles à proximité immédiate
Les matériaux disponibles à faible distance
Les matériaux disponibles à plus grande distance
Composition pétrographique des constructions
La zone 1
La grande palissade nord-sud St. 16 et le bâtiment B2/1
L’édicule circulaire St. 1003 (bâtiment 1)
St. 1005 : mur nord-ouest du bâtiment B2/3
St. 1010 : mur sud du bâtiment B2/2
St. 1015 : mur sud du bâtiment B2/3
St. 1017 : mur est du bâtiment B2/2, puis B2/3
St. 1023 : muret recoupant l’ambitus St 1001
St. 1024 : petit solin à l’est de l’ambitus St 1001
La zone 3 (figure 3b)
St. 3083 : l’édicule 10/état 6
St. 3093 : l’édicule 8/ états 4/5
St. 3094 : édicule 7/état 6
St. 3107 : édicule 11/état 6
St. 3113 : mur de la galerie de façade adossée au quadriportique/état 6
St. 3130 : édicule 9/état 5
St. 3071 : édicule 6/état 6
La zone 4
St. 4196 : fondation d’un pied droit de l’entrée du temple 13/2
St. 4216 : mur marquant le côté ouest du porche d’entrée ou vestibule du temple 13/3
St. 4191/4192 : mur marquant le côté ouest du porche d’entrée ou vestibule du temple 13/2
St. 4193 : mur de plan circulaire caractérisant le temple 13/1
St. 4085, mur de plan circulaire caractérisant le temple B13/2
Les observations en plan sur le temple B13/2
Les observations en coupe sur le temple B13/2
St. 4093, mur de plan circulaire caractérisant le temple B13/3
St. 4151 remblai de sol lié au temple B 13/2/Phase 4
Premiers éléments de conclusion
Comparaisons avec les matériaux utilisés sur d’autres sites sarthois
Les matériaux identifiés dans les fouilles du Mans
L’exploitation antique des calcaires lacustres éocènes
Les matériaux utilisés pour le sanctuaire de « La Tour aux Fées » à Allonnes
Eléments de synthèse
Conclusion

Aperçu du texte

Contexte géomorphologique

Découvert en 2009 le long de la route départementale n° 300 et en face du centre pénitentiaire manceau, le site archéologique du « Chapeau » (Guillier et al., 2013) est localisé à 3,5 km au sud-est du bourg de Neuville-sur-Sarthe. La Sarthe s’écoule à deux kilomètres à l’est du site, en contournant le Plateau de Sargé, unité géomorphologique caractéristique émergeant au nord du Mans. La fouille a été conduite sur une portion assez plane de ce plateau entre +95 et +100 m NGF. La Sarthe s’écoule à l’ouest vers +48 m NGF et le point culminant du plateau atteint +110 m NGF à l’est du site, au lieu-dit « Les Croisettes ».

Sur ce plateau de la rive gauche de la Sarthe, le substrat géologique (figure 1) est principalement représenté par des formations successivement sablo-gréseuses (C2a), puis marneuses et sablo-gréseuses (C2b), et enfin, crayeuses (C2b-3) rapport...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Valérie Deloze et Gérard Guillier, « Origine des matériaux de construction mis en œuvre dans le sanctuaire antique du « Chapeau » à Neuville-sur-Sarthe (Sarthe, France) », ArcheoSciences, 39 | 2015, 125-147.

Référence électronique

Valérie Deloze et Gérard Guillier, « Origine des matériaux de construction mis en œuvre dans le sanctuaire antique du « Chapeau » à Neuville-sur-Sarthe (Sarthe, France) », ArcheoSciences [En ligne], 39 | 2015, mis en ligne le 31 décembre 2017, consulté le 25 mai 2017. URL : http://archeosciences.revues.org/4429 ; DOI : 10.4000/archeosciences.4429

Haut de page

Auteurs

Valérie Deloze

INRAP et UMR 6566-CReAAH, Centre archéologique du Mans, 20 rue H. Foucault, 72000 Le Mans, valerie.deloze@inrap.fr

Gérard Guillier

INRAP et UMR 8546, Centre archéologique du Mans, 20 rue H. Foucault, 72000 Le Mans, gerard.guillier@inrap.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page