Navigation – Plan du site

Gamme de chaux dans les économies anciennes. Méthodes de prélèvement et d’identification des types de chaux dans les fours (DRX, MEB-EDS, pétrographie) (Antiquité, Moyen Âge, époque moderne)

Lime range in ancient economy. Sample and identification methods of types of lime from archeological kilns (XRD, SEM-EDS, petrography) (Antiquity, Middle Ages, Modern Times)
Christophe Vaschalde, Philippe Bromblet et Stéphane Büttner
p. 119-135

Résumés

La chaux provenant de plusieurs fours de l’Antiquité, du Moyen Âge et de l’époque moderne a été analysée par la diffraction des rayons X, au MEB-EDS et par la pétrographie. Cette chaux présente l’avantage d’être pure, et de ne pas avoir subie les changements chimiques qui ont lieu lors de l’ajout d’adjuvant pendant la fabrication des mortiers. Cette étude montre que les chaufourniers ont produit une grande diversité de chaux (grasses, maigres, hydrauliques, magnésiennes). La diffraction des rayons X, qui présente les résultats les plus prometteurs, éclaire de nombreux aspects des chaînes opératoires de production. Enfin, la mise en perspective de ces résultats avec les sources textuelles montre que la gamme des chaux répond à des besoins spécifiques à certaines filières économiques comme le bâtiment, l’agriculture ou l’industrie. Cet article pose donc les premiers jalons d’une histoire de la circulation et de la consommation des chaux entre l’Antiquité et l’époque moderne.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

1. Introduction
2. Matériel et méthodes
Matériel
Méthode de prélèvement
Pétrographie
Analyse élémentaire au MEB-EDS
Diffraction des rayons X (DRX)
3. Résultats
Apport du protocole de prélèvement
Les chaux aériennes calciques grasses
Les chaux aériennes maigres et les chaux hydrauliques
Les chaux aériennes magnésiennes
Du plâtre dans les fours à chaux
4. Discussion et mise en perspective
Une aide à l’identification des structures archéologiques
Apport de la DRX à la connaissance des techniques de production
Choix des matières premières
Températures de cuisson
Identifier les chaux pour identifier les filières économiques
La chaux grasse, recherchée pour sa pureté
Des chaux « impures » pour des matériaux hydrauliques et/ou résistants
Pour une histoire des gammes de chaux
5. Conclusion

Aperçu du texte

1. Introduction

Depuis une dizaine d’années, la fabrication de la chaux a fait l’objet de plusieurs fouilles et programmes de recherche, particulièrement dans le Midi méditerranéen de la France. La caractérisation des productions de chaux a ainsi pu être relancée, après plusieurs décennies d’arrêt des recherches. En effet, la littérature scientifique relayait le plus souvent le constat d’échec des analyses de chaux sur les mortiers (Démians d’Archimbaud, 1980, 227 ; Frizot, 1975 ; Suméra et Veyrat, 1997, 121 ; Palazzo-Bertholon, 2000), et seules quelques rares études sont parvenues à identifier des chaux faiblement hydrauliques ou magnésiennes au cours des époques antiques et médiévales (Charola et al., 1984 ; Mannoni, 1994 ; Martinet et Quenée, 2000 ; Palazzo-Bertholon, 2000, 205 ; Coutelas, 2003, 232 ; Mannoni et al., 2006 ; Mertens et al., 2006). De ce fait, l’idée d’une...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christophe Vaschalde, Philippe Bromblet et Stéphane Büttner, « Gamme de chaux dans les économies anciennes. Méthodes de prélèvement et d’identification des types de chaux dans les fours (DRX, MEB-EDS, pétrographie) (Antiquité, Moyen Âge, époque moderne) », ArcheoSciences, 40 | 2016, 119-135.

Référence électronique

Christophe Vaschalde, Philippe Bromblet et Stéphane Büttner, « Gamme de chaux dans les économies anciennes. Méthodes de prélèvement et d’identification des types de chaux dans les fours (DRX, MEB-EDS, pétrographie) (Antiquité, Moyen Âge, époque moderne) », ArcheoSciences [En ligne], 40 | 2016, mis en ligne le 30 décembre 2018, consulté le 19 février 2017. URL : http://archeosciences.revues.org/4801 ; DOI : 10.4000/archeosciences.4801

Haut de page

Auteurs

Christophe Vaschalde

Docteur en archéologie et histoire du Moyen Âge, Aix-Marseille Université, CNRS, LA3M UMR 7298, 13094, Aix-en-Provence, France. christophe_vaschalde@yahoo.fr

Philippe Bromblet

Centre interdisciplinaire de conservation et de restauration du patrimoine (Marseille). philippe.bromblet@cicrp.fr

Stéphane Büttner

Centre d’études médiévales d’Auxerre, associé UMR ARTeHIS 6298, CNRS – Université de Bourgogne. stephane.buttner@cem-auxerre.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Article L.111-1 du Code de la propriété intellectuelle.

Haut de page