Navigation – Plan du site

Mise en évidence de cinq ateliers inédits d’amphores gauloises dans la région d’Arles

Five new workshops of Gaulish amphorae in Arles’ region
Fabrice Bigot, Séverine Corbeel et Anne Schmitt
p. 83-99

Résumés

Les recherches archéologiques et les analyses physico-chimiques conduites sur les amphores gauloises ces trente dernières années ont démontré le rôle important d’Arles et de la basse vallée du Rhône dans le commerce des amphores vinaires de Narbonnaise durant le Haut-Empire. De plus, plusieurs indices archéologiques (concentration d’amphores, terres cuites architecturales surcuites…) permettent de supposer l’existence d’un atelier péri-urbain dans cette agglomération portuaire, bien qu’aucun four n’ait encore été fouillé. Pour tester cette hypothèse, 76 amphores, issues des dépotoirs du Rhône et urbains, ont été analysées par fluorescence X. Puis, leur composition chimique a été comparée à celle des ateliers de Narbonnaise, étudiés au laboratoire de céramologie de Lyon (UMR5138, ARAR). Les résultats ont mis en évidence la possibilité de l’existence de cinq nouveaux ateliers localisés à Arles et/ou dans sa région. Ces derniers ont produits des amphores Gauloise 4 et Gauloise 5 entre la fin du ier siècle apr. J.-C. et le iiie siècle apr. J.-C.

Haut de page

Notes de l’auteur

Cet article est écrit avec la collaboration de Luc Long (Conservateur en chef du patrimoine, ASM-Archéologie des Sociétés Méditerranéennes, UMR5140, Univ Paul-Valéry Montpellier, CNRS, MCC, 34000, Montpellier, France. (Luc.long[@]wanadoo.fr)) et David Djaoui (Archéologue territorial au musée départemental de l’Arles antique, Conseil départemental des Bouches-du-Rhône)

Ce travail est inscrit dans l’axe thématique « Économie et environnement » du programme scientifique du
Labex ARCHIMEDE, programme IA-ANR-11-LABX-0032-01.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

1. Introduction
2. Les analyses physico-chimiques
Définition du groupe arlésien
Les amphores analysées
Résultats des analyses
Une origine locale d’amphores Gauloise 5, Fréjus-Lenzbourg et du timbre Q.C.H ?
Amphores analysées par fluorescence X
Résultats des analyses
Arles et les ateliers de la basse vallée du Rhône : étude comparative
3. Conclusion
Les indices d’ateliers amphoriques
Chronologie des ateliers

Aperçu du texte

1. Introduction

La viticulture spéculative occupe une place très importante dans le développement économique de la Narbonnaise entre la fin du ier siècle av. J.-C. et le ive siècle apr. J.-C. (Brun, Laubenheimer, 2001 : 206-208). Au Haut-Empire, cette région représente la première province exportatrice de vin en amphore, consommé sur le limes germanique et en Bretagne (Baudoux, 1996 : 62 ; Fitzpatrick, 1992 : 181). Elle constitue également l’une des principales pourvoyeuses en vin de Rome et d’Ostie (Panella, 1992 ; Panella, Rizzo, 2014 : 81). Ces observations ont été permises grâce aux recherches conduites sur les amphores gauloises, initiées par F. Laubenheimer en 1985 (Laubenheimer, 1985). La multiplication des études, depuis une trentaine d’années, a permis d’étoffer nos connaissances sur la géographie des ateliers et les courants commerciaux de ces conteneurs. Néanmoins, les d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Fabrice Bigot, Séverine Corbeel et Anne Schmitt, « Mise en évidence de cinq ateliers inédits d’amphores gauloises dans la région d’Arles », ArcheoSciences, 41-1 | 2017, 83-99.

Référence électronique

Fabrice Bigot, Séverine Corbeel et Anne Schmitt, « Mise en évidence de cinq ateliers inédits d’amphores gauloises dans la région d’Arles », ArcheoSciences [En ligne], 41-1 | 2017, mis en ligne le 21 juin 2019, consulté le 18 novembre 2017. URL : http://archeosciences.revues.org/4902 ; DOI : 10.4000/archeosciences.4902

Haut de page

Auteurs

Fabrice Bigot

Doctorant, ASM-Archéologie des Sociétés Méditerranéennes, UMR5140, université Paul-Valéry – Montpellier, CNRS, MCC, 34000 Montpellier, France. (fabrice-bigot[@]hotmail.fr)

Séverine Corbeel

Doctorante, ASM-Archéologie des Sociétés Méditerranéennes, UMR5140, université Paul-Valéry – Montpellier, CNRS, MCC, 34000 Montpellier, France. (severine_1989[@]hotmail.com)

Anne Schmitt

Directrice de recherche, ARAR-Archéologie et Archéométrie, UMR5138, MSH MOM, université Lumière – Lyon 2, CNRS, 69000, Lyon, France. (Anne.schmitt[@]mom.fr)

Haut de page

Droits d’auteur

Article L.111-1 du Code de la propriété intellectuelle.

Haut de page